Au Printemps 2011 se forme le Collectif contre le Contrôle au Faciès.

En Mai 2011, le Collectif met à disposition un numéro de SMS auquel tout citoyen contrôlé par la police abusivement et/ou sans motif, peut envoyer CONTROLE pour être rappelé et faire valoir ses droits. L’objectif est de mener des actions en justice inédites pour sensibiliser aux problématiques liées aux contrôles abusifs, et notamment, proposer une réforme de la loi encadrant les contrôles d’identité portée par le terrain, alliant justice, transparence et efficacité policière.

Le numéro a d’abord été diffusé par des maraudes de terrain dans différents quartiers de régions parisienne, lilloise et lyonnaise, menées par des associations du Collectif, ainsi que d’autres associations intéressées par la démarche à Bordeaux, Marseille, Tours, ou Rouen.

 

Des « happenings » tels que « Vos Papiers ! » ou « Contrôle Citoyen », ainsi que des interventions lors de conférences-débats ont permis au grand public de s’approprier la campagne, comprendre l’impact néfaste du contrôle au faciès sur le rapport police-citoyen et la sécurité, puis expliquer la démarche et partager les outils de mobilisation avec leurs proches.

C’est la websérie Mon 1er contrôle d’identité, lancée en Novembre 2011, qui a fait connaître l’initiative au niveau national. La 1ère saison (près de 2 millions de vues), dans laquelle une trentaine de rappeurs (Sefyu, Sexion d’Assaut, Youssoupha, La Fouine…) racontent un contrôle abusif, appelle le public à utiliser le numéro de SMS en cas d’abus.

Le teaser, visionné 38 000 fois en 24h, a mené toute la presse (TV, radio, presse écrite…) à couvrir son lancement, projetant le sujet du contrôle au faciès sur le devant de la scène médiatique, puis politique. Différents responsables de partis politique se penchant alors sur le problème, et invitant le Collectif à lui faire part de ses analyses et propositions, notamment sur la politique complète du reçu du contrôle d’identité que les associations du Collectif avaient élaborée en concertation avec différentes parties prenantes (magistrats, législateurs, ONGs, syndicats de police, CNIL, Défenseur des Droits…)

Le 12 avril 2012, une dizaine de plaignants ayant contacté le Collectif via le numéro de SMS portent plainte contre l’Etat pour contrôle au faciès, pour la 1ère fois en France. Le procès aura lieu le 3 juillet 2013, et le verdict sera rendu le 2 octobre.

La 2ème saison de la websérie, impliquant des membres de la société civile (dont Lilian Thuram, Doudou Diène, Juan Massenya, Mabrouk Rachédi…), lancée en 0ctobre 2012, appelle le public à signer une pétition écrite avec la Ligue des Droits de l’Homme et cosignée d’une trentaine d’associations, et à interpeller ses élus à l’aide des outils mis à disposition sur le site internet, pour mettre les propositions de loi concernant la réforme de l’article 78.2 à l’ordre du jour à l’Assemblée Nationale et au Sénat.

Poster un nouveau commentaire