Jan 2018 19

Le 31 décembre 2017, deux policiers ont violemment été passé à tabassés à Champigny-sur-Marne. Par un groupe de jeunes  Apres une soirée qui à  dégénéré.

Le collectif Stop le Contrôle au Faciès condamne fermement ces actes de barbarie et toute violence sans distinction, les tirs de flash-ball et l’utilisation de gaz lacrymogène n’excusant en rien et ne justifiant pas le déchainement de violence dont a été victime la policière.
Nous espérons que les auteurs seront poursuivis et que justice sera rendu aux victimes. Au des postures politiciennes, Nous espérons que ce tragique événement sera un électrochoc pour la communauté nationale. Rappelant à tous que dans un pays de droit tous les auteurs de violences doivent être poursuivis et que la  justice doit être rendue à toutes les victimes

Car si la policière a été secouru grâce à la courageuse intervention du jeune Ali qui à fait cessé les violences pour la ramener héroïquement auprès de ses collègues. On regrette qu’aucun policier n’ait pris la peine d’arrêter ces collègues et de sauvé la vie d’Adama Traoré lorsqu’ils étaient quatre sur lui, ou Wissam el Yamni lorsqu’il était passé à tabac par tout un au commissariat ou ni Theo Lukaku lorsqu’il subissait les pires sévices durant une intervention policière.

L’émoi de l’opinion publique face au lynchage de cette femme est légitime et c’est au nom de ces mêmes valeurs que nous condamnons ce lynchage mais aussi celui que subirait des citoyens par les forces de l’ordre.

La police est un service publique au service des citoyens , il est plus qu’urgent d’agir à la construction d’un meilleur rapport avec la  population , il faudra pour cela bien sur ne tolérer aucun outrage à l’uniforme tout en veillant a condamner avec la plus grande fermeté tous les agents qui déroge au principe d’exemplarité et qui font un usage disproportionné de la force.

Les declaration les plus grandiloquente ni feront rien il n’ya que l’exemplarité de la police qui lui rendra toute sa legitimité dans certain quartier difficile car tant que  les meurtriers de Adama wisaam théo n’auront toujours pas été juges rien ne pourra endiguer ce sentiment de defiance à l’encontre de la police.

 

Soutenons toutes les victimes qui n’ont pas eu la chance d’avoir un Ali pour les sauver.

Poster un nouveau commentaire