Avr 2015 14

imagesUne étude menée au printemps 2012 auprès d’étudiants d’Île-de-France confirme que les contrôles d’identité ciblent davantage les étudiants « non-blancs ». Certains marqueurs vestimentaires – casquette, jogging et capuche – ont un impact tout aussi important.

Lire la suite sur Mediapart.fr

Poster un nouveau commentaire