Fév 2015 25

logo-france-inter-controle-faciesTreize personnes s’estimant victimes de contrôles au faciès, déboutées en première instance, retournent ce mercredi après-midi devant le tribunal de grande instance de Paris pour tenter de faire condamner l’État et le ministre de l’Intérieur pour faute lourde.

Cliquez ici pour lire la suite

Poster un nouveau commentaire