Fév 2015 13

logo-france-inter-controle-facies

Plusieurs associations, réunies au sein du Collectif contre le Contrôle au Faciès, critiquent la multiplication des contrôles policiers arbitraires, surtout depuis les attentats contre Charlie Hebdo, le 7 janvier dernier.

 

 

 

Le Collectif contre le Contrôle au Faciès tire la sonnette d’alarme. Depuis l’attentat du 7 janvier contre Charlie Hebdo, les témoignages de « musulmans d’apparence » victimes de contrôles arbitraires se multiplient. « Musulman d’apparence », une expression utilisée par Nicolas Sarkozy, en 2012, reprise, aujourd’hui, par le Collectif.

Elsa Ray, membre du regroupement d’associations, interpelle.

Lire la suite en cliquant ici.

Poster un nouveau commentaire